Micro-Entrepreneur , Auto-Entrepreneur

Vous souhaitez créer votre entreprise sous le régime de micro-entrepreneur (ex Auto-Entrepreneur)?  BGE vous accompagne dans la mise en place de votre projet de micro-entreprise !

 

Vous avez un projet de création d’entreprise ? Vous souhaitez vous renseigner sur le régime de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur)? Pour toute information sur le micro-entrepreneur, rendez-vous à  Nantes, Angers, La Roche sur Yon, Le Mans, Laval, Cholet, Saint Nazaire, …les conseillers BGE vous conseilleront pour faire les bons choix !

 

Contactez-nous  ! 

 

Les incontournables sur le régime de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) : 

 

> Le micro-entrepreneur est une Entreprise Individuelle, avec un numéro siret

Vous et l’entreprise ne formez alors qu’une seule et même personne. Les patrimoines se confondent (l’argent, les dettes, les engagements sont personnels). L’Entreprise Individuelle, c’est la forme juridique la plus courante en France, et la plus souple en fonctionnement.

> Au régime fiscal de la micro-entreprise

Le micro-entrepreneur bénéficie du régime fiscal de la micro-entreprise.
En micro-entreprise, les services fiscaux  ne tiennent pas compte de vos charges réelles de fonctionnement, qui ne sont pas déductibles : les charges sociales (voir l’impôt sur le revenu) sont donc calculées sur le chiffre d’affaires (encaissement) et pas sur le bénéfice !
Autrement dit, pour que ce régime soit intéressant, il faut que les charges de fonctionnement restent limitées.

Il n’y a pas d’assujettissement à la TVA : vous ne récupérez pas le TVA sur vos achats, vous ne la redonnez pas sur vos ventes !

Pour bénéficier de ce régime, vous devez rester sous un plafond annuel de CA : 82.800 € par an pour le négoce et la transformation, 33.100 € par an pour les prestations de service.

>  Le calcul de charges sociales est simplifié : c’est le micro-social

Il s’agit du principal atout du micro-entrepreneur : au micro-social, vous ne payez des charges sociales que si vous avez encaissé du chiffre d’affaires. Les  charges sociales sont parfaitement ajustées sur votre activité (et non pas évaluées forfaitairement).

Les cotisations sociales (retraite, maladie, famille) sont calculées en fonction du chiffre d’affaires encaissé, soit :

–       13.4% du chiffre d’affaires pour les activités de négoce et de transformation
–       23.1% du chiffre d’affaires pour les activités de service

Il est possible de réduire ces charges, pendant 3 ans, si vous êtes éligible à  l’Accre : l’Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) pendant 3 ans. Centrée sur les Demandeurs d’Emploi et les jeunes de moins de 26 ans, cette aide est incontourable pour faciliter votre démarrage.

  

> Les Auto-Entrepreneurs peuvent calculer leur impôt sur le revenu (lié à l’activité) directement sur en fonction du  chiffre d’affaires encaissé, soit :

–       1% du chiffre d’affaires pour les activités de négoce et transformation
–       1,7% du chiffre d’affaires pour les activités de service
–       2.2 % du chiffre d’affaires pour les activités libérales

Cela simplifie les calculs, et a le mérite d’être simple, et clair!
Attention ! Choisir le prélèvement libératoire n’est pas toujours avantageux : cela dépend de votre situation fiscale actuelle, et de vos prévisions de chiffre d’affaires  : c’est un calcul à faire, et un choix qui s’apprécie au cas par cas  !

 Contactez-nous  !